Mood:Media in chat with la Fédération Française de la Franchise, avec Rose-Marie Moins. Ce mois-ci, Rose-Marie Moins a eu envie de faire un focus sur deux enseignes qui se développent en franchise : 

  • Easy Cash, spĂ©cialiste de l’achat vente de produits d’occasion aux particuliers, nĂ©e en 2001 et qui compte aujourd’hui plus de 120 magasins. 

  • Mondial Tissus, groupe français crĂ©Ă© en 1981 et 1er rĂ©seau de vente de tissus qui vient d’inaugurer son 100Ăšme magasin dont une quinzaine en franchise. Une innovation qui s’investie dans l’économie circulaire et favoriser la consommation responsable de ses clients.

Découvrez la vidéo ci-dessous :

Retranscription de l’article, ci-dessous : 

Bonjour Rose-Marie, sur quel sujet souhaitez-vous revenir cette fois-ci ?

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’économie circulaire et de marchĂ© de l’occasion.
Vous me direz, c’est un sujet sans doute trĂšs Ă  la mode, un peu galvaudĂ© et pas trĂšs original
 Quoique
 J’avais envie de partager avec vous 2 initiatives de 2 enseignes en franchise.  Vous allez voir, elles sont diffĂ©rentes et trĂšs intĂ©ressantes.
Je veux parler de l’enseigne Easy Cash, spĂ©cialiste de l’achat vente de produits d’occasion aux particuliers, nĂ©e en 2001 et qui compte aujourd’hui plus de 120 magasins.  Et de l’enseigne Mondial Tissus, groupe français crĂ©Ă© en 1981 et 1Ăšr rĂ©seau de vente de tissus qui vient d’inaugurer son 100Ăš magasin dont une quinzaine en franchise.

Concrùtement, qu’a mis en place l’enseigne/le magasin ?

Easy Cash est dans le marchĂ© de l’occasion bien avant que cela ne devienne Ă  la mode, il Ă©tait prĂ©curseur en quelque sorte et a su modĂ©liser le concept et en faire un business attractif.  Ce n’est pas pour autant qu’il ne fallait pas innover.

Convaincu que les beaux objets mĂ©ritent aussi une 2Ăš vie, Easy Cash a crĂ©Ă© une nouvelle marque Everso et un nouveau concept spĂ©cialisĂ© dans la seconde main « premium ».  Il s’agit de l’achat/vente de produits haut de gamme dans la maroquinerie de luxe, les bijoux, l’or, les smartphones, les produits high tech.  La premiĂšre boutique, le concept store s’est ouverte en mars Ă  Bordeaux en plein centre ville suivi par Paris prĂšs de Rivoli et Strasbourg. DestinĂ©s Ă  accueillir une clientĂšle urbaine plus exigeante et sĂ©lective, l’amĂ©nagement de la boutique est Ă©co-responsable en bois recyclĂ©, l’ambiance y est trĂšs douce et apaisante, la dĂ©coration lĂ©chĂ©e et recyclĂ©e elle aussi.

L’enseigne Mondial Tissus, quand Ă  elle, a souhaitĂ© s’investir dans l’économie circulaire et favoriser la consommation responsable de ses clients. Bien placĂ©e sur le segment du DIY, elle propose dĂ©jĂ  des ateliers de couture, des machines Ă  coudre en libre service, service qu’elle appelle le Fab Lab, l’organisation des Puces CouturiĂšres, sorte de vide grenier gratuit de tissus et de mercerie pour les passionnĂ©s et les amateurs de DIY.  Aujourd’hui elle va plus loin avec Trocokilo, un marchĂ© de l’occasion permanent pour les tissus.  Le slogan « Vos chutes de tissus mĂ©ritent une 2Ăšvie » !  InstallĂ©s dans les magasins sous forme de corners, les clients peuvent venir y dĂ©poser toutes sortes de tissus en bon Ă©tat en contrepartie d’un bon d’achat Ă  valoir dans le magasin.  Ces tissus sont alors revendus Ă  des prix attractifs.

Et, il y a eu un retour d’expĂ©rience ?

Everso ambitionne d’ouvrir 4 autres magasins en rĂ©gion, ce qui prouve que ce concept est plutĂŽt bien accueilli.  L’enseigne est persuadĂ©e de rĂ©pondre aux attentes des nouveaux consommateurs de plus en plus conscients des enjeux environnementaux. Les clients apprĂ©cient tout particuliĂšrement la maniĂšre dont ils sont accueillis par des conseillers Ă  la fois vendeurs et experts qui savent les guider et les orienter vers des produits de qualitĂ©, les rassurer aussi sur l’état des produits, leur authentification.

Mondial Tissus vient de lancer ce nouveau service dans son magasin de Clermont Ferrand.  Mais l’enseigne s’appuie sur les bons rĂ©sultats dans la vente des machines Ă  coudre qui ont doublĂ© en 2020.  Le DIY a la cote et le recyclage Ă©galement. Il y a fort Ă  parier que ça marchera mais c’est ça aussi la franchise :  tester de nouveaux concepts et produits pour les dupliquer ensuite chez tous les franchisĂ©s.

On pourrait imaginer cette expĂ©rience ailleurs ? / c’est reprĂ©sentatif d’une pratique en croissance ?

Le marchĂ© de l’occasion et de la seconde main s’ancre dĂ©finitivement dans les nouveaux modes de consommation et les clients y sont de plus en plus attentifs. D’autres initiatives existent dĂ©jĂ  comme Cash Converters, un autre acteur important dans l’achat/vente qui s’est associĂ© Ă  Carrefour pour dĂ©velopper des shop-in-shop dans les hypermarchĂ©s sous la marque Carrefour Occasions. Le secteur du textile n’est pas Ă  la traĂźne et les enseignes proposent dĂ©jĂ  de la seconde main Ă  l’instar de Kiabi, Gemo ou mĂȘme Auchan.  Dans l’électromĂ©nager Ă©galement des marques comme Boulanger ou Darty proposent sur internet uniquement pour l’instant des articles lĂ©gĂšrement abĂźmĂ©s ou retournĂ©s par les clients qui sont reconditionnĂ©s et revendus Ă  des prix remisĂ©s.

On le voit, la tendance n’est pas prĂȘte de s’arrĂȘter, elle va continuer Ă  se formaliser pour satisfaire ce client pour qui parler de seconde main n’est plus vraiment un gros mot.

Merci de m’avoir Ă©coutĂ©e et Ă  bientĂŽt pour un prochain rendez-vous ExpĂ©rience Franchise !

Vous pouvez retrouver nos deux premiĂšre Ă©pisodes ci-dessous :